Tours et détours de la vilaine fille

Travailleur, honnête et bien intentionné, Ricardo le jeune Péruvien n’a de surcroît ni ambition ni féroces appétits. Le seul rêve qu’il caresse est d’aller habiter à Paris. Ce « bon garçon » semble armé pour tirer une vie tranquille et sans histoires, jusqu’à ce que son chemin croise à Lima celui d’une mystérieuse petite  Chilienne, qui s’ingéniera à lui en créer, des histoires, pendant près d’un demi-siècle et sur plusieurs continents.

ToursetdetoursGRANDTours et détours de la vilaine fille raconte un amour fou qui nie pendant 400 pages en être un. Rien ne relie Ricardo et la petite Chilienne quand ils se rencontrent dans les fêtes de l’insouciante et fortunée jeunesse péruvienne. Pourtant, ils ne feront plus désormais que se croiser, par hasard, par mégarde, par amour sans doute ; malgré la fadeur du « bon garçon » et les ignominies –diverses et variées – de la vilaine fille. De Lima à Paris, de Paris à Londres, en passant par Tokyo et Madrid, le jeu durera quarante ans. Quarante longues années pendant lesquelles ces deux déracinés, étrangers à leur Pérou natal et étrangers en Europe, ne cesseront de se perdre et de se retrouver.

Mais la narration, loin de s’asphyxier sur les frasques des deux amants, trace aussi une galerie de portraits hauts en couleur. Hippie séropositif, Sud-Américains désabusés par les aléas politiques, révolutionnaire idéaliste et déjà mort, interprète romantique à tendances suicidaires, maris cornus épousés pour leur fortune : les personnages secondaires ont de la consistance et sont ancrés dans leur temps, cette seconde moitié du 20ème siècle dont le roman capte et retranscrit l’esprit. On se croirait dans une autobiographie, mais il n’en est rien. Une chose reste sûre : le cœur humain – ses tourments, ses intermittences, ses toquades durables ici – n’ont pas de secret pour Mario Vargas Llosa. Laissez-vous emporter dans cette fiction, deux mystères vous y seront soumis : l’amour et le voyage.

C.D.

Publicités


Catégories :Bouquins

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :